Les annuaires et le référencement.

Beaucoup de choses ont été dites sur les annuaires qui étaient miraculeux au début de Google, puis jugés complètement dépassés au début des années 2010. Où en est-on maintenant ?


L'essor exponentiel des annuaires au début des années 2000 était lié à la course quantitative au lien (qui était alors très efficace), et on a vu fleurir des milliers d'annuaires généralistes, thématiques, professionnels ou régionaux dont il reste assez peu de survivants actuellement. Puis un jour, le bruit a circulé dans le milieu du référencement, suite à des mises à jour de Google allant dans le sens d'une baisse du critère quantitatif, que les annuaires appartenaient au passé, que Google ne les prenait plus en compte et qu'il fallait les fuir. Les référenceurs se sont alors majoritairement orientés vers l'article de blog pour créer leurs liens contextualisés.


Quel impact de l'annuaire dans le référencement?


Un équilibre, plutôt logique, a été trouvé par Google : Comme il y a de bons blogs et de mauvais blogs, il y a les annuaires de qualité et les autres. Maintenant pour Google, peu importe le moteur de votre site, que ce soit un blog, un forum, un annuaire ou un site en dur, c'est la qualité du contenu et de ses liens qui est pris en compte.


Beaucoup de référenceurs sont encore persuadés que les annuaires sont inutiles. Il faut dire que la plupart des gens s'en sert mal : là ou ils vont rédiger un article original de 3000 caractères avec un contenu intéressant pour un blog, ils bâcleront une description de quelques mots sur une fiche annuaire. Etant annuairiste depuis 10 ans et ayant fait tous les tests possibles à ce niveau, je peux vous garantir qu'à jus SEO égal, si vous soignez autant le contenu d'une description d'annuaire que celui d'un article de blog, vous donnerez autant de poids au lien que vous présentez.


Comment bien choisir et utiliser les annuaires:


Il est entendu que le netlinking ne doit pas être exclusivement constitué de liens d'annuaires, il faut un profil de backlinks diversifié et faire des échanges de liens bien ciblés, mais d'expérience, vous pouvez aller jusqu'à 20/25% de vos liens en annuaires (certains disent jusqu'à un tiers).


Il s'agit donc maintenant de distinguer les bons annuaires des mauvais: il y a une douzaine d'annuaires généralistes valables en France, mais sinon, orientez-vous vers les meilleurs annuaires thématiques, notamment les annuaires professionnels sectoriels bien tenus et avec une bonne dynamique. Eviter les annuaires à validation automatique qui ne sont que des fermes de liens sans analyse ni valeur ajoutée et qui seront plombés par les soumissions automatiques de textes spinnés ou dupliqués.


Quels sont les critères à prendre en compte?


  • L'ancienneté de l'annuaire

  • Les critères techniques de netlinking (nombre de liens, de domaines et d'ip différents, trust flow, citation flow, topical flow...)

  • Les conditions d'utilisation (privilégier les plus qualitatives)

  • Le respect de la thématique dans les catégories et la bonne tenue des validations par l'annuairiste

  • Sa position sur Google, si vous ne devez choisir qu'un annuaire, choisissez le 1er qu'il propose

Conseils pour vos inscriptions


  • Ne pas chercher à optimiser trop vos ancres (les annuaires récents préfèrent afficher une url neutre par défaut pour éviter les abus de mots-clés dans les ancres de lien)

  • Rédiger une description longue, originale, sans duplication de contenu, intéressante et avec un contenu précis sur le thème que vous aurez défini dans le titre de la fiche (balise H1). Si l'annuaire l'autorise, comme notre ami et excellent annuaire: https://colonelreyel.fr, utiliser les sous-titres (h2) et faire des paragraphes concis et clairs avec des phrases courtes.

  • Ne pas hésiter pas à mettre à jour votre fiche et à rajouter du texte plus tard sur le sujet, votre fiche d'annuaire est comme un mini-site que vous pouvez enrichir régulièrement.

  • Ajouter des photos ou images originales, qui font aussi partie de la richesse du contenu de la page.

Le métier d'annuairiste

Google n'est pas bête, si des milliers de personnes à travers le monde, dans toutes les langues, passent des centaines d'heures à trier la qualité des sites qui leur sont proposés sur leurs annuaires, pourquoi ne pas se servir de leur travail de sélection manuel dans leur algorithme de classement ? Google sait identifier les trust-annuaires, ceux qui, depuis des années, valident les sites ayant un réel contenu en supprimant tous les spams et les sites sans rapport avec la ligne éditoriale de l'annuaire.


L'annuairiste valide, corrige, classe, identifie et supprime les spams, les faux sites, les contenus dupliqués ou sans intérêt, les soumissions automatiques. C'est un travail de fourmi, très chronophage et très peu rémunérateur, qu'il faut effectuer sur une durée très longue pour espérer obtenir un résultat qui permettra d'avoir un annuaire de référence solide dans un domaine. (J'ai pour ma part validé plus de 10.000 fiches manuellement sur une vingtaine d'annuaires différents).


L'annuairiste doit également faire le référencement et la promotion de son annuaire, notamment sur les réseaux sociaux, mais il doit aussi procéder à un entretien permanent qui consiste à élaguer les fiches lorsqu'elles comportent un lien mort. Cet élagage régulier permet d'avoir un contenu à jour mais aussi de qualité car les meilleurs sites, les plus durables, restent dans l'annuaire.


Bref, annuairiste n'est pas un métier facile, mais il y a un certain plaisir à voir grandir et évoluer un site, à échanger avec les membres inscrits, qui sont toujours content de pouvoir faire leur promotion gratuitement ou à coût très réduit (si on pense uniquement en termes de visites, et si on calcule au CPC, une inscription payante à 10 euros reste très bon marché car la présence est sans limite de temps). Il y a une réelle satisfaction à voir se développer une communauté rassemblée autour d'un même thème, d'un même métier ou d'une même passion, et à l'observer évoluer. Le métier d'annuairiste est souvent associé à celui d'expert SEO, le professionnel qui s'occupe de l'optimisation interne du site pour les moteurs de recherche